Actualités

Mauritanie : ExxonMobil verse à la Mauritanie un bonus de 70 millions de dollars pour explorer ses eaux profondes

Le Géant américain des hydrocarbures EXXONMOBIL a accepté de verser à la Mauritanie un bonus de 70 millions de dollars US pour explorer ses eaux profondes, a rapporté Petrostrategies dans son édition parue cette semaine.

Pour mettre la main sur la zone englobant les blocs offshore C14, C17, C22, EXXONMOBIL a accepté de verser un bonus de signature de 70 millions de dollars US. ‘’ Jamais nous n’avions enregistré ni même approche un montant si important’’ se félicite Mamadou Amadou Kane du ministère mauritanien de pétrole, de l’énergie et des mines,  interrogé par Petrostratégies à Nouakchott.

L’intérêt des majors pour les hydrocarbures en eaux profondes de l’Afrique de l’ouest renforce.  Début décembre, EXXONMOBIL a signe trois contrats d’E&P (partage-production) avec la Mauritanie. Ils concernent les blocs offshore C14, C17, C22. Le groupe US déteindra 90 pour cent dans ces permis, contre 10 pour cent à la société mauritanienne des hydrocarbures et du patrimoine minier (SMHPM). La superficie de la zone concernée est d’environ 34 000 km2 par une profondeur d’eau allant  de 1000 à 3500 m .

EXXON estime que le jeu en vaut la chandelle, car il existe une possibilité raisonnable que les réserves en eaux profondes de l’Afrique de l’ouest soient comparables à celles du Bresil. Nous parlons peut-être de milliards de barils ‘’ ajoute le ministère, qui évoque ’ des indices convergents’’ sur cette question.

L’engouement pour l’offshore mauritanien s’expliquerait notamment par ‘’les informations importantes’’ obtenues sur le bolc C10, qui a été explore par Tullow Oil et Sterling Energy jusqu’a  fin novembre 2017- les deux  sociétés ont toutefois décidé de ne pas poursuivre leur travail sur ce bloc. Outre Exxon, les majors BP et Total ont également  des projets significatifs dans l’offshore profond de la Mauritanie. Le groupe français a signé au printemps dernier un contrat d’E&P concernant le bloc C7. Il y détient une participation de 90 pour cent. Total est aussi présent (90 pour cent) dans la licence du bloc C9.

 

Source : Petrostrategies

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *