Actualités

Mauritanie : limogeage en série au sein du Groupe Bouamatou

L’homme d’affaires Mohamed ould Bouamatou poursuivi par la justice de son pays a procédé à une série de limogeage touchant ses plus fidèles collaborateurs et a nommé sa fille Leila à la tête de la Générale de Banque de Mauritanie (GBM), apprend-on dans son entourage.

Ould Bouamatou a contraint le PDG de la GBM Abderahmane N’Diaye au départ et a nommé Marc Blanpain comme président du conseil d’administration de la banque et Leila Bouamatou, sa fille comme directrice générale.  Marc Blanpain est vice-président de la GBM depuis plus de 20 ans.

L’homme d’affaires frappé par un mandat d’arrêt international émis par la justice mauritanienne s’est fait remplacer au conseil d’administration de la GBM par Kane Ousmane en tant qu’administrateur. M. Kane est un ancien ministre des finances, ancien gouverneur de la BCM et ancien ADG de la SNIM. Il est le cousin de la défunte épouse de ould Bouamatou Khadi Kane la mère de Leila.

Les changements ont également été marqués par le limogeage des plus fidèles collaborateurs de Ould Bouamatou sous le prétexte de la ‘’mise à la retraite’’.  IL s’agit de Wellad Ould Nakh, Henoune, Baba, Cheikh et Hamoud ould Salihi, ce dernier restera provisoirement secrétaire général de la GBM un poste qu’il occupe depuis 1996.

Ces changements au sein de la GBM interviennent au moment où l’institution fait face à de graves problèmes résultant de la dérive suicidaire de l’homme et de son implication dans des pratiques illégales en particulier des actes de corruption visant des élus, des journalistes et des syndicalistes en vue de saper les institutions constitutionnelles de la République.

La GBM était l’une des plus grandes banques de la place mais l’utilisation de ses fonds dans des projets subversifs a amené de nombreux clients à quitter la Banque.

 

 

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *